Rêche peluche

Une histoire étrange et drôle, pour fêter Noël en famille.

 

Rêche peluche : L'ours qui ne voulait être le jouet de personne ...

 

Conte et musique tout public dès 4 ans

 

Séance publique :

Dimanche 11 décembre 2011 à 16h - A Stazzona (Pioggiola)

 

Si vous êtes intéressé par la séance scolaire, contactez-nous

 

Des jouets impatients de partir vers un nouveau foyer, mais aussi Nunuche une poupée naïve , Le Père-Noël, "Geppeto surmené", et Nours, le nounours bougon... sont quelques uns des personnages d'un conte drôle et émouvant : Qu'est-ce qui fait la valeur d'un cadeau ? La valeur d'une amitié ? Grandir, n'est ce pas parfois s'éloigner de ceux que l'on aime pour mieux les retrouver ? La célèbre fête au coeur de l'hiver nous réserve encore quelques surprises !

 

 

 

Cie Raymond et Merveilles

Guy Prunier : Contes

Jean-Luc Portalier : Guitares

Blandine Laennec : création lumière.

 

La presse en parle : En ces jours de grand déballage de pub aux cadeaux « budgétivores » et de grand emballage de jouets à puce obligée, il est bon de s’accorder une pause fraicheur, de s’offrir un vrai Noël d’enfance. Tout rond de rêves tendres et de joujous assortis. Souhait tout simple comblé par Guy Prunier, ses trois musiciens-copains et sa grand-mère à histoires, mardi à l’auditorium Michel Petrucciani. En après-midi pour une foule de scolaires ravis et le soir pour un public enchanté, de grands et petits mêlés. A l’affiche de la régie du spectacle et du cinéma, « Rêche peluche » écrit non pas pour les enfants mais aux enfants et à ceux qui le sont restés, a enthousiasmé. Sans guimauve, avec jolie subtilité et images délicatement dessinées, Guy Prunier, qui n’a pas coutume de « gnangnantiser », conte en paroles, ritournelles et mimiques du corps, la remuante tournée du père Noël, bonhomme à bretelles, à rennes d’Angleterre et au cœur gros comme ça ! Une histoire qui tintinnabule de sons clairs et rythmés. Où se croisent la souris tournelle, Josy la poupée qui sait tout, un robot de l’année dernière oublié sur un toit, un petite fille obligée de fuir dans la nuit froide et Nours, un grognon qui ne veut être le jouet de personne… Comme les enfants, Guy Prunier sait mêler avec l’évidence de la fraîcheur, l’imaginaire et le réel, le rêve doux et le sérieux des propos. Il est maintenant temps de fermer grand ses yeux, de chercher la grande échelle dans sa tête, de grimper… et de rejoindre le père Noël. Simple, il suffit d’y croire !

LE DAUPHINE LIBÉRÉ

Écrire commentaire

Commentaires : 0